Bienvenue sur le blog de la Nouvelle Grammaire du Collège

Bienvenue sur le blog de la Nouvelle Grammaire du Collège.

couv13627r-fa6cc.jpgLa Nouvelle Grammaire du collège existe à la fois sous la forme d’un manuel imprimé, sorti en mai 2007 , et sous forme numérique. La version numérique sera disponible en septembre : nous sommes en train d’effectuer les ultimes réglages, patience. Vous pouvez cependant en avoir un aperçu sur ce site de démonstration.

Ce blog est destiné à vous accompagner, vous, les premiers utilisateurs de la la Nouvelle Grammaire du Collège en version numérique, dans votre découverte de ce nouveau manuel.

homeg.jpgIl sera aussi le lieu de vos réactions, remarques, questions, critiques, appréciations. N’hésitez pas à utiliser les commentaires pour ce faire.
Nous tenterons de répondre au mieux à vos demandes, de publier le plus régulièrement possible des tutoriels, des aides, des idées d’utilisation, des conseils pédagogiques.
Et nous sommes bien entendu ouverts à vos suggestions : utilisez ce blog pour partagez vos idées et vos scénarios.

Virginie Clayssen
responsable développements numériques – éditions Magnard

Publicités

juillet 30, 2007 at 3:22 Laisser un commentaire

Enseignant avec une classe entière dans une salle équipée d’un vidéo projecteur ou d’un TBI.

Il n’y en a pas encore assez, mais on commence à les trouver dans les collèges : vidéo-projecteurs et TBI modifient l’exploitation collective qui peut être faite des ressources numériques. Nous avons essayé ici de dérouler une classique leçon de grammaire, en utilisant la Grammaire numérique, et en l’imaginant projetée en classe. Nous ne traitons pas une notion partoculière, (les copies d’écran proviennent de leçons différentes…) mais essayons simplement de proposer une sorte de « mise en scène » en fonction des étapes de la leçon et des fonctionnalités proposées par la ressource.

 

1 – activité d’observation


activite1.jpg

Chaque notion est introduite par une activité d’observation.
Affichage d’un texte, extrait d’une oeuvre littéraire.

Lecture du texte : le texte est lu par un élève ou plusieurs élèves qui se succèdent.
L’enseignant peut vérifier des points de compréhension du texte à l’aide de quelques questions posées à la classe.

Questions

question.jpg

On répond à ces questions par des manipulations.
La manipulation, en usage collectif , peut-être faite par un élève ou par l’enseignant, les autres élèves lui suggérant des réponses. Ce moment peut-être l’occasion d’un dialogue, l’enseignant demandant aux élèves de justifier certaines de leurs propositions.

2 Leçon

lesson.jpg

La leçon peut être exploitée avec le groupe classe de différentes manières.

On pourra par exemple :

– l’afficher et demander aux élèves d’en faire une lecture silencieuse.
Puis masquer l’affichage ou orienter les élèves dans une direction opposée au tableau, et essayer de restituer de mémoire les différents éléments d’information qui composent la leçon.

lire ou faire lire à un élève une partie du texte de la leçon, et demander à un ou plusieurs élèves de poser des questions à propos de la leçon.

Travail sur les exemples

En mode « enseignant », il est possible de modifier les exemples.
Cette fonction peut-être utilisée en classe avec les élèves : l’enseignant leur demande de suggérer des exemples alternatifs et les note au fur et à mesure.

3 « Récapitulons »

recap.jpg

C’est une synthèse de la leçon, généralement illustrée par une animation, qui peut se dérouler en plusieurs phases.

On peut déclencher l’animation une première fois. Demander aux élèves de décrire ce qu’ils ont observé. Déclencher à nouveau l’animation et vérifier si la description restituée collectivement correspond bine à ce qui se passe.

Aider les élèves à mettre en relation les énoncés et l’animation.
Leur demander de proposer oralement ou à l’écrit des exemples alternatifs.
Organiser un jeu en divisant la classe en deux :
– à gauche les « inventeurs d’exemples » à droite les « candidats ».
– Les « inventeurs d’exemples » proposent des exemples et les « candidats » doivent identifier la notion que l’exemple illustre. On peut corser l’affaire en proposant un temps limité, en notant les scores etc.

4 Exercices

exercice.jpg

Les exercices peuvent être utilisés avec le groupe classe entier, en variant les situations.
Manipulation par un élève pendant tout l’exercice.
Manipulation par un groupe d’élèves, un élève par item.
C’est le même élève qui choisit la réponse et qui manipule, les autres n’ont pas le droit de « souffler », mais seulement de manifester par un signe convenu une fois la réponse donnée s’ils sont d’accord ou pas avec la réponse.
Dans ce cas, l’enseignant corrige au fur et à mesure et en direct.

L’élève qui manipule attend les instructions d’un élève ou d’un groupe d’élève.
Les élèves doivent justifier à chaque fois le choix de leur réponse oralement.
Eventuellement, on effectue un retour au cours pour vérifier une explication

5 Bilan

bilan.jpg

Le bilan peut également être utilisé collectivement, selon les différents scénarios cités plus haut.
Cela n’empêche pas de demander aux élèves, s’ils accèdent individuellement à la ressource, d’effectuer à nouveau le bilan, seuls.

La séquence peut être étalée sur deux unités de temps :
1 – observation + leçon + récapitulons
2 – récapitulons + exercices + bilan

juillet 29, 2007 at 4:39 Laisser un commentaire

Comment personnaliser votre manuel numérique ?

Personnalisation

1) Personnaliser l’activité d’observation

juillet 29, 2007 at 12:54 Laisser un commentaire


Catégories

  • autre liens lettres collège

  • Grammaire

  • Feeds